Close

27 octobre 2020

Assemblée Générale 2020 de l’association Biopartenaire : des décisions stratégiques d’avenir

2019, pour Biopartenaire c’est 11 nouvelles filières, 7 nouveaux adhérents, + de 800 références labellisées au total, une progression du CA des produits labellisés de +35% sur les 5 dernières années et d’autres nombreux projets de labellisation en cours.
C’est aussi une année riche en évènements et débats entre acteurs bio autour du commerce équitable, notamment origine France. Dans ce contexte mouvant, l’assemblée générale de Biopartenaire a débattu plusieurs motions d’orientation significatives pour l’association.

Ces motions permettent à celle-ci d’affirmer son objet de développer des pratiques équitables exigeantes et progressives pour une bio +humaine, +équitable et +engagée.

BIOPARTENAIRE® , le label des acteurs bio

L’objectif de longue haleine de développer un partenariat étroit avec les enseignes, réseaux et magasins spécialisés bio a gravit une première étape l’an dernier avec l’adhésion partenariale du Synadis Bio à Biopartenaire. Cette année l’Ag a voté la discussion avec ceux-ci de critères permettant une labellisation BIOPARTENAIRE® des marques de distributeurs bio.


L’Ag a voté d’entamer des échanges avec le Synadis Bio et les enseignes Bio intéressées pour mettre en place des critères spécifiques permettant la labellisation des marques de distributeurs (MDD) bio. Les entreprises adhérentes ont dépassé leur propre intérêt pour s’engager davantage avec les distributeurs bio et leur permettre une appropriation plus grande du commerce équitable par la mise en place d’engagement de leur part dans les filières Biopartenaire :

  • Ambition de développement des références BIOPARTENAIRE® en marques propres mais aussi en général ;
  • prix rémunérateur tout au long de la chaine d’approvisionnement ;
  • formation des acheteurs et des équipes en magasins ;
  • contrats pluriannuels avec des clauses équitables spécifiques à la relation entre fournisseurs et distributeurs ;
  • articulation entre marque distributeurs et marques nationales.

Les critères réfléchis au sein de l’association seront partagés et débattus. Le résultat sera présenté aux adhérents pour validation finale afin d’aboutir à un module dédié au porteur de MDD qui sera intégré dans le système des garanties Biopartenaire après validation des adhérents.

Crédibiliser le label auprès des consommateurs bio : l’Ag a voté l’augmentation des ingrédients BIOPARTENAIRE® à au moins 50% pour pouvoir apposer le label, et ce dès janvier 2022.

C’était une demande des distributeurs bio, notamment. L’équipe avait proposée d’atteindre cet objectif en 2023, lors des débats et malgré la gageure que cela représentent pour certains adhérents produisant des produits très composés et malgré le risque pour l’association (perte de référence labellisée), les adhérents ont proposé et votés d’atteindre cet objectif pour janvier 2022 (un temps limité d’écoulement des produits et étiquettes en cours sera accepté). Un groupe de travail ingrédient va se mettre en place d’ici la fin d’année pour identifier mieux les besoins et l’offre en ingrédients BIOPARTENAIRE ® . Un groupe de travail sera également mis en place pour réfléchir à des seuils réévalués pour les produits cosmétiques.

Renforcer les filières et développer les pratiques équitables

L’Ag a voté la mise en place d’un label destiné aux marques distribuées en grande distribution pour que les adhérents puissent valoriser aussi dans ces circuits leurs engagements équitables. La priorité de l’association reste un travail avec le réseau de distribution biologique et un engagement premier des adhérents via une marque dédiée à ce réseau. Les critères d’éligibilité et de suivi des engagements seront renforcés pour éviter le green et fair washing des entreprises impliquées et garder une cohérence dans l’identité fortement liée aux réseaux bio des entreprises adhérentes à l’association.


L’objet de l’association Biopartenaire est double :

  • développer un projet de société basé sur une agriculture biologique équitable transformatrice pour notre agriculture mais aussi pour nos entreprises et nos commerces.
  • l’économie, le commerce replacé comme un moyen d’échange humain, de lien social, de dynamique territoriale et d’emplois locaux et non comme outil de profit pour quelques-uns au détriment de la planète et des femmes et hommes qui travaillent.

C’est pourquoi la priorité est de consolider le label BIOPARTENAIRE®, dédié aux réseaux bio et aux magasins de proximité solidaire. Mais le changement d’échelle et le fort développement de la bio en grande distribution impliquent de se préoccuper aussi de ce circuit et d’influer pour défendre y compris dans ces circuits une bio rémunératrice pour les producteurs, les entreprises et leurs salariés.
La valorisation uniquement en réseaux spécialisés Bio est par ailleurs un frein à l’engagement en FiABLE des opérateurs des filières animales. Elargir les débouchés valorisés équitables pour les produits d’origine animales est nécessaire à l’amortissement des coûts de contrôle et de labellisation.
Cela permet aussi de consolider les filières des adhérents actuels.
Pour conserver une cohérence entre adhérents, ce label sera disponible pour l’ensemble des filières labellisées par l’association et réservé aux entreprises ayant une marque spécialisée bio et labellisée BIOPARTENAIRE®*. Les critères d’éligibilité sont renforcés notamment pour les opérateurs dont l’activité bio est inférieure à 50%.

Maîtriser la labellisation et rendre plus lisible son processus

Au cours du premier semestre 2021, le système de garantie FiABLE sera révisé et élargi. Objectif : un seul document quel que soit la façon de contrôler les engagements équitables de l’association présentant ceux-ci et le processus de labellisation.

Le système de garantie FiABLE sera complété pour y intégrer les modalités de labellisation des acteurs et filières attestés par reconnaissance du contrôle réalisé selon un autre référentiel de commerce équitable que ce soit pour les filières françaises ou internationales (FFL notamment mais
aussi à venir SPP, Bio équitable en France). La rédaction sera revue pour qu’il puisse servir de système de garantie aux deux labels (BIOPARTENAIRE® et le futur label dédiée aux marques en GMS). Les règles de compositions et mentions annonceront les modalités liées au changement de % minimum (50% en 2022).

Retrouver les documents de préparation, les diaporamas de l’Ag et des visioconférences préparatoires, le procès-verbal de l’Ag et le rapport d’activité 2019 sur l’espace membre dédié aux adhérents.

* Pour les groupes, uniquement si leur activité est majoritairement bio, les marques selon les circuits de distribution peuvent être portées par des entreprises filiales différentes. Celles-ci doivent adhérer à l’association.