Close

21 juillet 2016

Rencontre avec les producteurs d’Agribio Union dans le Sud-ouest

AgriBio Union, union de coopératives d’agriculture biologique du sud-ouest, engagée dans la filière labellisée BIOPARTENAIRE® Soja du Sud Ouest avec Nutrition et Nature (Marque SOY) depuis 2010 et adhérent de l’association depuis 2015, organisait une réunion le 8 avril dernier dans lequel il présentait la démarche du label aux producteurs bio de l’union.

BIOPARTENAIRE® y était invité.

Reportage Lectoure

Champ de Soja – Agribio Union – ©LECTOURE

Un engagement depuis 2010 en BIOPARTENAIRE®

Reportage Lectoure

Culture de Soja – AgriBio Union – © Lectoure

Agribio Union est engagé avec Nutrition et Nature dans une filière soja Biopartenaire depuis 2010. Tous les 3 ans le contrat est renouvelé avec un prix minimum garanti et des engagements de volumes.

Lors de cette réunion, le label BIOPARTENAIRE® et ces 7 engagements ont été présenté et expliqués aux producteurs présents qui ne sont pas tous encore dans cette démarche.

Une réflexion sur les nouvelles filières en grandes cultures qui pourraient être développées en Biopartenaire a été lancé. Cet engagement pérenne semble en effet répondre aux attentes des producteurs face à une situation changeante sur le marché d’ajustement de l’offre et la demande et à un besoin de rotations de cultures interessante afin d’améliorer les revenus d’exploitation des fermes! Affaire à suivre dans les prochains mois, mais des pistes de travail existent !

Un bilan de campagne positif dans un contexte changeant

Calculs de rentabilités de cultures pour identifier des rotations type plus rémunératrices

Soja Bio

Soja Bio du Sud-Ouest- AgriBio Union – © Lectoure

Agribio Union a dressé le bilan de la campagne et exposé les résultats du suivi d’un panel de producteurs bio selon la méthode « Systerre[1] ».

Marges brutes par culture mais aussi marges nettes y sont approchées pour dépasser la simple comparaison de la rentabilité des cultures entre elles. Un des objectifs est d’identifier des rotations types qui permettent de dégager un revenu d’exploitation satisfaisant. Ce travail est réalisé par Max Haefliger du CivamBio de l’Aude. Le débat avec les producteurs, qui a suivi cette présentation a souligné l’intérêt, à l’avenir, de suivre des fermes intégrant des engrais verts et pratiquant des techniques culturales simplifiées.

Des stratégies d’engagement de volumes pour répondre à la concurrence

De nombreuses conversions en Grandes Cultures biologiques (céréales, oléagineux, protéagineux ) ont eu lieux sur un temps court. Ceci présage donc d’une période d’ajustement de l’offre et de la demande. Dans ce contexte, Nicolas Lecat, directeur d’Agribio Union,  a rappelé l’importance de la stratégie d’engagement des volumes des producteurs. Cette stratégie permet de développer des partenariats de long terme avec des acteurs aval de la filière, c’est à dire les transformateurs. Il semblerait en effet, que les engagements contractualisés telle que les propose le label BIOPARTENAIRE pourrait répondre à ses attentes.

[1] SYSTERRE : Outil de calcul d’un ensemble d’indicateurs destiné à évaluer les performances techniques, économiques et environnementales des productions végétales sur une exploitation de grande culture ou de polyculture-élevage. L’évaluation est réalisée à plusieurs niveaux d’échelle : parcelle, sol, système de culture, exploitation.

 

Laisser un commentaire